Öppet alla dagar kl 11-17

Fri entre

Mer om öppettider
Mer om entréavgifter

____________________

 

Frågor om konferens och visningar:
bokning@myntkabinettet.se

För ytterligare information:
Växeln 08-519 553 00
Entrén 08-519 553 04
info@myntkabinettet.se
 

Kungl. Myntkabinettet
Slottsbacken 6
BOX 5428
114 84 STOCKHOLM

 




Les Finance du Royaume

Le Cabinet Royal des Monnaies et Médailles est le seul musée européen qui se concentre sur l’histoire financière. Nous vivons dans un monde économique compliqué avec des notions qui nous confrontent journalièrement comme les options, le PNB, l’inflation et les marchés monétaires. L’exposition tente d’expliquer ces idées et de les mettre en perspective.

D’importants financiers suédois du 17ème siècle jusqu’à nos jours sont présentés ici. Le commerce avec les pays étrangers est également expliqué. Nous présentons nos premières banques - Stockholm Banco et Rikets Ständers Bank. La Banque Nationale de Suède est la banque centrale la plus ancienne (datant de 1668). Elle a un passé intéressant, où les billets de banque, les réserves monétaires et l’étalon-or font partis d’une histoire très riche et variée.

Le billet de banque est une invention suédoise datant du milieu du 17ème siècle, et fut d’abord mis en circulation par Stockholm Banco. Mis à part la Banque Nationale de Suède, 31 banques privées ont aussi émis des billets. La pièce la plus grande du monde, la pièce-plaque de 10 dalers, date de 1644 et pèse 19,7 kilos! Nous vous invitons à la soulever!

400 ans de budgets d’état et de taxation du public suédois sont toujours d’actualité et font parti des sujets sans fins. L’exposition présente les rémunérations, les salaires et les prix du 17ème siècle à nos jours. Le marché du crédit a une histoire intéressante. Les banques du passé et du présent sont ici présentées. La bourse et le marché des titres ont une grande place dans l’exposition. D’excquis titres d’actions du 18ème et 19ème siècles, l’âge d’or de l’industrie au 18ème siècle, les crises financières depuis la mort de Ivar Kreuger à la chute d’intérêt en 1992 figurent également dans cette partie du musée.